Poursuivre les efforts en matière de télétravail, une priorité pour l’Union Wallonne des Entreprises !

Poursuivre les efforts en matière de télétravail, une priorité pour l’Union Wallonne des Entreprises !

L’Union Wallonne des Entreprises et les organisations patronales du pays ont été reçues hier par le Premier ministre Alexander De Croo et les vice-premiers ministres Pierre-Yves Dermagne et Petra De Sutter, pour faire le point sur la situation épidémiologique et l’application des mesures sanitaires en entreprise. Suite à cette rencontre, et compte tenu de l’évolution préoccupante de la situation, l’UWE souligne l’importance du maintien et de l’application stricte des règles de base pour lutter contre la Covid-19, en ce compris le télétravail et les règles de distanciation.

Poursuivre les efforts en matière de télétravail, une priorité pour l’Union Wallonne des Entreprises !Pour Olivier de Wasseige, «face à la situation actuelle, il est plus que jamais nécessaire que chaque citoyen poursuive ses efforts, et ce à la maison, à l’école et au travail. Les employeurs reconnaissent l’importance considérable que joue le télétravail pour contenir la propagation du virus. Bien qu’une certaine lassitude soit compréhensible, il est impératif que les employeurs et leur personnel poursuivent, pour quelques semaines encore, leurs efforts. Un relâchement compromettrait les efforts importants consentis jusqu’ici et mettrait en péril les perspectives de retour à la normale qui se profilent».

L’UWE insiste donc auprès de ses membres et de leur personnel pour que les mesures sanitaires actuelles soient strictement respectées. Olivier de Wasseige ajoute : «Chacun doit aujourd’hui comprendre qu’un relâchement risquera d’entrainer la prolongation, voire l’élargissement, des mesures sanitaires et d’aggraver encore davantage les conséquences économiques et sociales de la crise».

Parallèlement à cet appel au respect des règles, l’UWE et ses homologues demandent au gouvernement fédéral de donner – dès que cela sera possible – une perspective pour permettre des retours réguliers sur le lieu de travail. Réunis autour du Premier ministre, les membres du gouvernement estiment que cela pourrait être possible après les vacances de Pâques, mais à condition que les chiffres de l’épidémie le permettent, ce qui justifie une nouvelle fois de poursuivre les efforts. Dans ce contexte, l’UWE salue l’annonce faite par le gouvernement de rendre bientôt disponibles des tests rapides dans les entreprises. Ces derniers seront d’une aide précieuse dans la lutte contre l’épidémie, singulièrement là où le télétravail n’est pas possible.

Communiqué conjoint des organisations patronales, 16 mars 2021

Les organisations d’employeurs s’unissent
pour poursuivre les efforts en matière de télétravail

Après consultation avec le Premier ministre Alexander De Croo et des vice-premiers ministres Pierre-Yves Dermagne et Petra De Sutter, les organisations patronales du pays (Beci, Boerenbond, UCM, Unisoc, UNIZO, UWE, FEB, Voka) soutiennent le maintien des règles de base pour lutter contre le COVID. Face à la situation actuelle, il est plus que jamais nécessaire que chaque citoyen poursuive ses efforts, et ce à la maison, à l’école et au travail.

Les employeurs reconnaissent l’importance considérable que joue le télétravail pour contenir la propagation du virus. Il est donc nécessaire que les employeurs et les employés du pays poursuivent leurs efforts et travaillent le plus possible à domicile. Maintenant n’est pas le moment de réduire l’effort, car cela compromettrait tout ce qui a déjà consenti jusqu’ici. Cependant, il est important de donner – dès que cela sera possible – une perspective pour permettre des retours réguliers sur le lieu de travail. Si nous poursuivons nos efforts maintenant, cela pourrait être possible après les vacances de Pâques.

Les employeurs continueront à prendre leurs responsabilités. C’est pourquoi ils rappellent unanimement que la poursuite du télétravail est nécessaire ainsi qu’une perspective sur le moment où il sera possible de reprendre le travail en présentiel, et ce sans augmentation des charges administratives. Enfin, la mise à disposition de tests rapides dans les entreprises sera certainement d’une aide précieuse, surtout là où le télétravail n’est pas possible.

Poursuivre les efforts en matière de télétravail, une priorité pour l’Union Wallonne des Entreprises !

A propos de l'auteur

Yves-Etienne MASSART

Marketing & Communication Manager