Signature du contrat de gestion du Forem : un moyen, non une fin

Signature du contrat de gestion du Forem : un moyen, non une fin

Le nouveau contrat de gestion Forem 2022-2027 a été officiellement signé ce mardi en présence des organisations représentatives des travailleurs et des employeurs membres du comité de gestion, et des Ministres de tutelles, Christie Morreale et Willy Borsus. Ce contrat intervient à un moment charnière pour le Service Public wallon de l’Emploi à l’aune d’une évolution du marché du travail qui fait suite aux crises successives.

 

En le signant, l’Union Wallonne des Entreprises aspire à un Forem plus volontariste et ambitieux pour relever les défis concernant le chômage structurel et une pénurie toujours plus criante. Ainsi ce contrat promet plus d’actions, de pertinence et d’agilité, que ce soit dans la gestion de l’offre de ses services ou encore par la mise en œuvre de son nouvel accompagnement.

 

L’Union Wallonne des Entreprises sera particulièrement attentive à l’opérationnalisation concrète de cette feuille de route. Pour Olivier de Wasseige, Administrateur délégué, « le Forem devra non seulement relever les défis structurels du marché du travail tels les pénuries et les emplois vacants, conjoncturels tels la crise de l’énergie qui s’annonce avec ses impacts sur l’emploi, mais également celui de la maitrise de ses coûts. Son agilité devra se démontrer également dans le cadre de son pilotage interne, sa gestion RH et sa capacité à innover. Cela ne pourra se réaliser sans une culture de l’évaluation assumée. Il est absolument nécessaire que des évaluations soient faites à plusieurs moments clés du contrat de gestion afin que ce dernier puisse répondre au mieux aux réalités et besoins du marché du travail. Dans ce cadre-là, nous escomptons que le comité de gestion pourra jouer le rôle qui lui a été confié »

A propos de l'auteur

Benoît MINET

Responsable Communication