Le «Point Conjoncturel» de l’UWE

Back to homepage Le «Point Conjoncturel» de l’UWE

Le «Point Conjoncturel» de l’UWE

Le «Point Conjoncturel», publié par l’Union Wallonne des Entreprises, paraît deux fois par an, au printemps et en automne. Il synthétise les dernières évolutions conjoncturelles de l’économie wallonne, replacées dans le contexte international.

Des données statistiques confrontées au terrain, puisqu’elles sont étayées par une enquête conjoncturelle menée auprès des entreprises wallonnes.

Comment se procurer ce document ?

Les différentes éditions du «Point Conjoncturel» (12 pages) sont téléchargeables au format PDF via les onglets ci-contre. Une version papier peut également être obtenue sur simple demande (010/47.19.44).

Des questions ? Des suggestions ?

N°38 | Avril 2021 (spécial Coronavirus)

Une amorce de reprise, mais sous perfusion et sous épée de Damoclès !

La reprise de l’activité s’affirme, tant à travers le monde qu’en Wallonie, faisant s’éloigner la crainte d’une rechute significative.

Cependant, les incertitudes sont encore nombreuses comme l’évolution de la pandémie, l’avancée des campagnes de vaccination ou encore les pressions inflationnistes.

L’enjeu immédiat pour l’économie wallonne est de mettre tout en œuvre pour favoriser la reprise des entreprises, sans les acculer avec de nombreuses contraintes administratives et de s’atteler aux causes structurelles après celles liées à la conjoncture.

N°37 | Octobre 2020 (spéc. Coronavirus)

La crise s’installe

Alors que le creux de la crise semblait être derrière nous après une légère reprise lors du 3e trimestre, la dernière enquête ERMG et notre enquête semestrielle auprès des entreprises wallonnes montrent un nouveau ralentissement de l’activité en lien avec l’évolution de la situation sanitaire.

La crainte d’un nouveau confinement et la mise en place de nouvelles mesures de restriction plombent la confiance des acteurs économiques.

La perspective d’une croissance économique durable dépendra de divers facteurs comme la rigueur avec laquelle les individus respecteront les consignes sanitaires, le niveau de confiance qu’auront les entreprises et les consommateurs et l’ampleur des initiatives prises par les pouvoirs publics.

Pour mettre ces indicateurs dans le vert foncé, la Wallonie doit rapidement se doter d’un réel plan de transition sociale, économique et environnementale engendrant des changements profonds.

N°36 | Mars 2020 (spécial Coronavirus)

Une récession inévitable :
quelle en sera la gravité ?

La crise sanitaire du Coronavirus touche désormais une très grande majorité des pays de la planète.

L’UWE tient à remercier tous ceux et celles qui continuent à participer aux services de soins et aux services à la population ainsi qu’aux chaînes de production et d’approvisionnement.

Le choc économique est et sera extrêmement violent sur les premiers mois. La Wallonie ne sera pas épargnée et doit se préparer à une récession. Notre enquête auprès des chefs d’entreprises wallons montre des niveaux d’inquiétude inédits.

Les réponses des autorités devront être à la hauteur, au risque de voir un cataclysme économique succéder à la crise sanitaire. Outre la politique de soutien actuellement menée, la Wallonie aura besoin d’une vraie politique de relance dotée de moyens conséquents.

N°35 | Novembre 2019

Le ralentissement se poursuit encore

Le ralentissement économique s’est encore poursuivi en Europe durant le premier semestre 2019, tout comme en Wallonie. La croissance en 2019 devrait se rapprocher de 1% tant dans la Zone Euro qu’en Belgique et en Wallonie, du fait d’un manque général de confiance des entreprises et des consommateurs.

Le marché du travail se porte encore relativement bien mais commence à montrer quelques signes d’affaiblissement.

Le temps presse et la Wallonie a besoin de réformes structurelles bénéficiant à la création d’emplois et de valeur ajoutée pour enfin donner l’impulsion nécessaire à un réel décollage wallon.

N°34 | Mars 2019

Le ralentissement se poursuit

Le ralentissement économique s’est poursuivi en Europe au second trimestre de 2018, mais semble avoir été moins marqué en Wallonie.

Cependant, en 2019, la croissance économique devrait rester modérée, se rapprochant de 1% tant dans la Zone Euro qu’en Belgique et en Wallonie, en raison d’un manque général de confiance (entreprises et ménages).

Ces taux de croissance sont trop faibles pour résoudre les problèmes structurels de la Wallonie : chômage, niveau de vie, financement des politiques sociales et des investissements (climatiques notamment).

N°33 | Octobre 2018

Coup de frein sur l’optimisme !

Contre les attentes, l’économie wallonne a connu un ralentissement au cours du premier semestre 2018, suivant en cela le mouvement européen et mondial.

Cet ajustement ne devrait pas se poursuivre. La croissance se stabiliserait tant en Europe, qu’en Belgique et en Wallonie.

Mais la probabilité que ce scénario central doive être revu à la baisse a augmenté. Les années de croissance «tranquille» sont derrière nous.