Réseau PALME : le Développement Durable dans les PAE

Réseau PALME : le Développement Durable dans les PAE

Le 2 avril dernier, les membres wallons du réseau PALME* se sont réunis lors d’un séminaire organisé au Bureau Économique de la Province de Namur (BEP), à l’initiative du ministre ayant les parcs d’activité économique dans ses attributions. Thème de cette journée d’échanges : «L’intégration des enjeux du développement durable dans les parcs d’activité économique».

Réunis autour d’une thématique commune, les acteurs-clés du territoire wallon ont eu l’occasion, au cours d’une matinée au programme soutenu, d’échanger sur leurs expériences respectives et de tisser un réseau dans le prolongement de l’adhésion collective de la Wallonie à l’association PALME en mai 2017.

L’objectif de ce séminaire était donc clair : échanger et profiter des bonnes pratiques de chacun dans les nouvelles façons d’intégrer le développement durable dans les parcs d’activité économique (PAE).

Les 280 parcs d’activité économique présents sur notre territoire constituent des moteurs essentiels du développement socio-économique de la Wallonie. Plus de 8.600 entreprises y développent leurs activités et plus de 171.000 personnes y travaillent au quotidien, ce qui représente environ 20 emplois par entreprise.

La qualité des infrastructures des parcs a considérablement évolué en 20 ans et elles représentent actuellement un gage d’attractivité du territoire et un atout commercial vis-à-vis des investisseurs.

De la conception à la commercialisation, le métier de développeur de parcs d’activités a donc connu de profondes mutations ces dernières années. Conscients des transitions énergétique et environnementale en cours, les opérateurs ont développé des solutions innovantes et durables pour assurer un avenir favorable pour l’accueil des entreprises sur le territoire wallon.

Durant toute la matinée du 2 avril, une série d’orateurs se sont donc succédé à la tribune pour venir présenter un projet spécifique à leur territoire et répondant aux objectifs de la matinée.

Parmi les sujets abordés, notons :

  • Charte d’engagement des entreprises : l’exemple de l’Ecopole (Igretec).
  • Les associations d’entreprises, partenaires du développement durable (CPAD).
  • La certification des parcs d’activités économiques (BEP).
  • L’intégration du développement durable dans un espace industriel (INSPIRA).
  • Écologie industrielle : exemple de l’Eco-zoning de Tertre (IDEA).
  • Autoconsommation collective d’énergies renouvelables : le projet ZELDA (IDETA).
  • Parc d’activités Galaxia : la valorisation des contraintes environnementales (IDELUX).
  • Parc d’activités de Nivelles Nord «Les Portes de l’Europe» (INBW).
  • Parc d’activités Les Plénesses : les solutions en matière de mobilité durable (SPI).

La Cellule Parcs d’Activité Durables (CPAD) de l’Union Wallonne des Entreprises a également fait part de son expérience en matière d’associations d’entreprises et de projets collectifs sur les PAE.

Elle a ainsi renforcé l’idée qu’il fallait profiter davantage de l’opportunité offerte par les PAE (la proximité des entreprises) pour mettre en place des projets collectifs, voire même, des projets d’économie circulaire. Cela passant nécessairement par une meilleure connaissance des parties prenantes et une relation de confiance entre celles-ci (entreprises >< Agences de Développement Territorial, GAL, pouvoirs locaux, ADL, CCI…). La CPAD a rappelé le rôle important joué par les associations d’entreprises, véritables représentants des entreprises d’un même PAE et catalyseurs de projets en matière de développement durable.

La matinée d’échanges s’est poursuivie par la visite de l’extension du parc d’activités Ecolys® où les participants ont pu découvrir les aménagements réalisés et ceux prévus par l’Agence de Développement Territorial de Namur, le BEP.

Le nouveau site accueillera des entreprises dont les activités sont orientées vers la construction durable. À ce titre, une attention particulière a été réservée aux aspects énergétiques et environnementaux des bâtiments. S’étendant sur 18 hectares, l’extension du parc Ecolys® permettra la création de quelque 450 emplois.

_______________

Vous retrouverez le détail de chaque projet présenté par les Agences de Développement Territorial lors de ce séminaire dans les prochains numéros du Dynam!sme.

*Le réseau PALME (Association nationale pour la qualité environnementale et le développement durable des territoires d’activités) est composé de collectivités territoriales, d’aménageurs, de gestionnaires de parcs d’activités et de représentants du monde de l’entreprise et a pour objet l’amélioration de la qualité des territoires d’activité économique, s’inscrivant dans le cadre de stratégies territoriales globales de développement durable autour des questions de requalification des parcs d’activités, de gestion et d’animation de ces espaces dans un souci constant de dialogue territorial.

Plus d’infos sur www.palme-asso.eu.