L’IFAPME et l’Union Wallonne des Entreprises au service de la reconstruction en Wallonie

L’IFAPME et l’Union Wallonne des Entreprises au service de la reconstruction en Wallonie

Le secteur de la construction souffre d’une pénurie de main-d’œuvre importante depuis plusieurs années.  Les intempéries qui ont touché la Belgique, et tout particulièrement la Wallonie en juillet dernier, rendent ce besoin de personnel qualifié encore plus criant. Grâce à l’Alternance et la formation en entreprise, L’IFAPME peut constituer une partie de la solution ou apporter des solutions pour répondre à ces enjeux.

À l’IFAPME, une quarantaine de formations sont proposées dans tous les métiers du secteur de la construction. Engager des apprenant·e·s en alternance est une manière de combler rapidement et durablement le déficit de ressources humaines puisque la main-d’œuvre est formée directement sur le terrain (4 jours en entreprise et 1 jour en centre de formation).

Aujourd’hui, ce sont plus de 8.500 entreprises qui collaborent avec l’IFAPME. Parmi elles, de nombreux indépendants, TPE ou PME du secteur de la construction mais également de plus grandes entreprises telles que Thomas & Piron, Klinkenberg ou encore Wanty.

En s’associant à l’Union Wallonne des Entreprises, l’IFAPME crée les synergies nécessaires au développement toujours plus grand de la collaboration avec les employeurs. Ces derniers constituent la pierre angulaire de la formation en alternance mais aussi du tissu économique wallon.

Des mesures et des actions concrètes

Dans les prochaines semaines, des mesures concrètes seront mises en place pour booster l’envie et l’intérêt de celles et ceux qui envisagent de (ou hésitent encore à) se former dans le secteur de la Construction.

Quelles sont ces mesures ?

  • Les entreprises du secteur la Construction, s’engagent à augmenter de 100€ le montant de la rétribution mensuelle octroyée aux apprenants et apprenantes qui entament une formation en alternance.
  • Les frais de scolarité des apprenti.e.s seront pris en charge par l’IFAPME et un remboursement du minerval sera aussi accordé pour les formations d’adultes de la filière de la construction. Retrouvez les conditions et la liste des métiers concernés sur https://www.ifapme.be/reconstruction.
  • Un coaching intensifié par les référents IFAPME sera mis en place pour les apprenants et apprenantes qui s’engagent dans la dynamique du Plan de reconstruction de la Wallonie par le biais d’un contrat d’alternance ou d’une convention de stage, afin de les soutenir plus encore dans leur formation et de renforcer leur volonté d’évoluer dans un des métiers du secteur.
  • Des formations configurées par modules : c’est-à-dire qu’après chaque année de formation, les apprenants et apprenantes ont la possibilité d’obtenir un certificat attestant de la maitrise des compétences acquises. Au terme du parcours complet de formation, un diplômé IFAPME homologué est délivré.

Deux actions de sensibilisation pour faire se rencontrer candidat.e.s et entreprises du secteur de la construction.  À vos agendas !

  • Le 22 septembre 2021 : une journée à la découverte des métiers de la construction est organisée dans les Centres de formation du Réseau IFAPME (à Braine-le-Comte, Charleroi (Gosselies), Dinant, Gembloux (Les Isnes), Libramont, Liège, Mons, Namur, Perwez, Tournai, Verviers, Villers-le-Bouillet et Wavre).
  • Le 14 octobre 2021 : en fin de journée, une nouvelle formule de Speed Jobbing dédicacée au secteur de la construction s’invitera à l’agenda partout en Wallonie. Une occasion pour les nombreuses entreprises en recherche de personnel, de rencontrer de nombreux candidats en un seul endroit et au même moment.

Les entreprises de la Construction offrent des milliers d’emploi

La preuve avec notre entreprise-partenaire Thomas & Piron qui cherche 70 apprenant·e·s à former dans plusieurs métiers pour la rentrée 2021, avec un CDI au terme de la formation.

Axel Mestdagh, Coordinateur RH chez Thomas & Piron :

« C’est la sécurité de pouvoir engager une personne formée sur mesure et connaissant l’entreprise ».

Les taux d’insertion professionnelle sont d’ailleurs très élevés à l’IFAPME. C’est ce que révèle une enquête réalisée en 2020 auprès de plus de 1.700 répondants.

Six mois après avoir obtenu leur diplôme,

  • 85% des apprenant.e ;s certifié.e.s en construction, entré.e.s en formation dès 15 ans, ont trouvé un emploi ou ont continué leur formation, en général dans les filières chef.fe d’entreprise.
  • Ce chiffre dépasse les 94% pour les stagiaires adultes diplômé.e.s.

Ces chiffres témoignent de la qualité des formations et de l’intérêt important des employeurs pour les diplômés IFAPME. Beaucoup d’entre eux sont engagés sur leur lieu de stage ! Un partenariat win-win qui a donc tout pour séduire.

Un secteur tourné vers l’avenir qui se modernise

le secteur connait des évolutions techniques et technologiques en prenant notamment le virage du numérique. Les entreprises, par leur proactivité et leur dynamisme, insufflent un vent nouveau et se placent comme fer de lance de la modernisation du secteur de la Construction.

De nouveaux métiers voient le jour grâce aux nouvelles technologies et à la digitalisation des métiers de la construction.

C’est par exemple le cas pour les formations suivantes :

  • Les Coordinateurs BIM qui se chargent de la modélisation 3D de tous les éléments d’une construction.
  • Les Métreurs deviseurs qui évaluent les coûts de production de grands projets de construction ou de rénovation.

Penser la reconstruction autrement

Les techniques de construction s’adaptent et sont toujours plus respectueuses de l’environnement. Une attention particulière est donnée aux performances et à la consommation d’énergie des bâtiments. Les métiers de l’électricité ont alors un grand rôle à jouer et la formation se doit d’être tournée vers ces nouvelles compétences. C’est le cas à l’IFAPME, notamment avec la création de formations telles que Conseiller.ère domotique et Smart Home.

De nouveaux matériaux durables et biosourcés commencent à prendre de l’ampleur, exigeant de nouvelles techniques et compétences. C’est pour cette raison que l’IFAPME met en place de nouveaux modules consacrés aux matériaux durables de demain dans l’ensemble de ses formations du secteur de la construction.

 

A propos de l'auteur

Yves-Etienne MASSART

Marketing & Communication Manager