Hard, soft et mad skills, nous avons besoin de tous les types de compétences !

Hard, soft et mad skills, nous avons besoin de tous les types de compétences !

Nous devons nous habituer à une réalité : notre monde est de plus en plus incertain. Vous connaissez sans doute déjà le terme « VUCA » ou « VICA » pour « Volatil, Incertain, Complexe et Ambigu ». Face à l’inconnu, en tant qu’entreprise, que faire ? Ne pas perdre son cap et accepter de ne pas pouvoir tout contrôler, tout en restant alerte et actif, un sacré challenge n’est-ce pas ?

Il est plus que jamais essentiel de se focaliser sur ce sur quoi nous avons une influence. Et sur quoi avons-nous de l’influence ? Sur nos compétences ! Chacun de nous peut prendre soin de ses ‘hard’ et ‘soft’ skills, en d’autres mots de son savoir-faire et savoir-être. Les soft skills concernent les compétences dites comportementales et sont plus que jamais utiles dans un monde où il faut sans cesse s’adapter, être capable de rebondir et innover. Voici une liste non exhaustive :

  • Le respect, l’empathie et la bienveillance
  • La résolution de problèmes
  • L’intelligence émotionnelle
  • La communication et la gestion des conflits
  • La gestion du temps et du stress
  • L’ouverture d’esprit et la créativité

De telles compétences sont-elles valorisées, reconnues, encouragées dans votre entreprise ?

Comment identifiez-vous les compétences de vos collaborateurs ? Dans un monde du travail sous tension, il est clair que les soft skills sont non seulement souhaitables pour faire face aux défis actuels et futurs, mais que ces compétences méritent toute notre attention pour attirer et retenir les talents.

Quand on veut avoir un maximum d’impact dans le cadre de ses activités en tant qu’entreprise, et quand on veut avoir un job qui fait pleinement sens en tant que collaborateur, on a tout intérêt à acquérir et approfondir nos soft skills. C’est une excellente manière de viser la pérennité de son activité et un épanouissement professionnel.

Comment renforcer les compétences comportementales ?

Cela fait partie de la culture d’entreprise : de telles compétences doivent pouvoir être valorisées à travers la mission et la stratégie de l’entreprise. De telles compétences doivent pouvoir être sollicitées à tous les niveaux et dans tous les départements, dans un contexte de confiance mutuelle et de responsabilité partagée. Il s’agit de veiller à ce que chacun puisse se former à ces compétences, et cela peut se faire aussi bien de manière formelle qu’informelle. Et rien de tel que de recourir aux talents déjà présents dans une organisation pour les insuffler à l’ensemble d’une équipe. Ainsi, repérer les personnes qui sont particulièrement à l’aise dans la communication et la gestion des conflits ou qui sont particulièrement douées pour la gestion de leur temps et de leur énergie est une excellente manière de faire percoler ces compétences, de manière de plus en plus naturelle. Les moments de convivialité sont d’excellentes occasions de découvrir ces compétences, parfois insoupçonnées !

Une combinaison de hard, soft et mad skills !

En plus des soft et des hard skills, il y a aussi les « mad skills », ces compétences « folles », atypiques, qui font plutôt référence aux projets personnels, aux loisirs, aux hobbies, aux centres d’intérêt, et qui indiquent un type de personnalité, une façon d’être et de vivre. Toutes ces compétences et aptitudes se combinent et sont bien utiles dans un monde certes incertain, mais qui offre aussi de magnifiques perspectives à celles et ceux qui ont envie de le transformer. Ainsi nous avons besoin de tous les types de compétences, même les plus… étonnantes ! Partez à la découverte de vos collaborateurs, vous risquez d’être surpris !

Vous souhaitez témoigner de l’importance des soft skills ou partager votre expérience ou une initiative en la matière, n’hésitez par à contacter Aurélie LAURENT, Experte RSE à l’UWE : aurelie.laurent@uwe.be.

A propos de l'auteur

Aurélie Laurent

Senior Advisor RSE | Affaires Générales