Vers une nouvelle mobilité des travailleurs : dira-t-on bientôt au revoir aux voitures de société ?

Vers une nouvelle mobilité des travailleurs : dira-t-on bientôt au revoir aux voitures de société ?

La mobilité est inhérente au travail et à l’emploi, mais elle fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps. Comment les entreprises peuvent-elles gérer la mobilité dans le cadre de leur politique Compensation & Benefits ? Pour Hendrik Serruys, associé EY People Advisory Services, la solution est toute trouvée : adopter des plans de mobilité multimodaux et multi-flexibles. Il ne s’agira donc plus de passer nécessairement par la case voiture de société.

L’avantage ? On pense évidemment à l’écologie, en premier lieu. Néanmoins, Hendrik Serruys temporise : «Les émissions moyennes de CO2 des voitures de société sont inférieures aux normes habituelles. Prétendre que la voiture de société est le grand pollueur est donc un peu réducteur». D’autant plus que, de plus en plus, les entreprises misent sur des voitures électriques. Investir sur une période de quatre ans dans des voitures zéro émission se révèle en effet moins cher que de continuer à investir dans une flotte classique.

En réalité, le principal intérêt de cette transition, c’est le confort des employés. «Certains travailleurs perdent 10 à 15 heures par semaine dans les embouteillages, ce qui représente une journée de week-end supplémentaire», explique Hendrik Serruys. La mission d’EY ? Trouver des alternatives. «EY identifie les possibilités pour les employeurs et les travailleurs, et les guide sur la voie du changement vers de nouvelles formes de mobilité. En effet, tout le monde enfourche volontiers son vélo pendant l’été, mais une transformation n’est réussie que si vos collaborateurs viennent aussi travailler à vélo en hiver. Ce qui exige un dialogue et un soutien constants».

Pour en savoir sur la mobilité et les solutions proposées par EY,
découvrez l’article complet sur www.ey.com.

Plus d’infos : Marie-Laure MOREAU (04/273.76.43, marie-laure.moreau@be.ey.com)
ou Hendrik SERRUYS (02/270.14.68, hendrik.serruys@ey.com)