Le métavers sera une réalité, quoi qu’il arrive !

Le métavers sera une réalité, quoi qu’il arrive !

L’internet tel que nous le connaissons sera remplacé dans les années à venir par un monde virtuel qui correspondra étroitement à son équivalent physique : le métavers. « Ce nouveau monde virtuel s’appuie sur diverses technologies qui ont émergé ces dernières années: outre l’internet, je pense principalement à la réalité augmentée (RA) ou virtuelle (RV), à la distributed ledger technology (un réseau de systèmes interconnectés, NDLR) et au Web 3.0 », explique Thierry Mortier, responsable mondial de la numérisation et de l’innovation dans le secteur de l’énergie et des ressources chez EY Belgium.

« Dans cet univers virtuel, vous pouvez interagir avec les autres utilisateurs via votre avatar, précise Patrick Rottiers, CEO d’EY Belgium. Il existe un lien avec le monde actuel, car dans le métavers, vous pouvez créer des copies numériques d’objets existants. L’un des grands obstacles qui restent à abattre est l’interopérabilité, car il y aura plusieurs métavers. On trouve déjà un certain nombre de plateformes que l’on pourrait considérer comme relevant du métavers mais elles ne sont pas encore interconnectées ».

Outre l’interopérabilité entre systèmes différents, d’autres nœuds gordiens restent à trancher au niveau technologique. Pour l’instant, nous sommes dans une phase comparable à l’émergence des premiers navigateurs de l’ère Netscape. S’il existe déjà des protocoles pertinents, la convivialité et l’apparence doivent être améliorées pour rendre le métavers plus accessible. Mais qu’en est-il de la responsabilité des utilisateurs et des acteurs présents dans le métavers ? Et quid de la réglementation avec le développement de nouveaux modèles commerciaux innovants ?

En attendant, les clients d’EY sont demandeurs d’une première expérience dans le métavers, même si les flux de revenus et les business cases sont parfois difficiles à identifier. Il faut surtout se poser les bonnes questions et évaluer les avantages et les inconvénients au cas par cas. Nous n’en sommes peut-être qu’au début mais les précédentes vagues d’innovation nous ont appris que c’est le moment idéal pour prendre de l’avance !

Si vous souhaitez en savoir plus sur la manière dont EY peut vous conseiller
sur le métavers, découvrez l’article complet sur www.ey.com.

 

A propos de l'auteur

Thierry Decloux

Graphic Designer & Webmaster