Devoir de diligence dans la chaîne d’approvisionnement : appel à projets

Devoir de diligence dans la chaîne d’approvisionnement : appel à projets

L’Institut fédéral pour le Développement durable (IFDD) lance un appel à projets pour le partage de connaissances à travers des réseaux d’apprentissage sur le devoir de diligence dans la chaîne d’approvisionnement.

Les fédérations sectorielles désireuses de lancer un réseau d’apprentissage peuvent déposer une demande de subside jusqu’au 17 mai 2021. Les projets sélectionnés pourront bénéficier d’un subside de 70.000 euros maximum.

Œuvrer ensemble à des chaînes d’approvisionnement plus durables

Il n’est pas chose aisée de renforcer la durabilité de ces chaînes de production et de valeurs, et encore moins pour les petites et moyennes entreprises. Pour ce faire, une entreprise doit répertorier non seulement ses propres chaînes d’approvisionnement, mais aussi les risques potentiels sur le plan économique, social et environnemental et la portée de leur sphère d’influence. Les entreprises, autorités et autres organisations travaillent souvent côte à côte pour améliorer les conditions sociales et environnementales ou l’économie circulaire. Ces initiatives se font de plus en plus fréquentes ces dernières années, et le cadre législatif en la matière est en plein développement. De petites et moyennes entreprises font souvent partie des chaînes de production et de valeurs de plus grandes entreprises. Les grandes entreprises ne seront donc pas les seules à devoir miser davantage sur les chaînes durables à l’avenir : les PME devront elles aussi prendre le train en marche.

Un appel à projets destiné aux fédérations sectorielles

Pour faciliter le travail de chacun, cet appel à projets s’adresse aux organisations sectorielles. Les fédérations sectorielles sont les candidates idéales pour mettre en place des réseaux d’apprentissage sur le devoir de diligence dans la chaîne d’approvisionnement . Dans un réseau d’apprentissage, les organisations peuvent partager connaissances et expériences tout en développant de nouvelles idées, solutions et méthodes de travail. Les fédérations sectorielles peuvent recevoir un subside de 70 000 euros maximum pour la mise sur pied d’un réseau d’apprentissage.

Les exigences du réseau d’apprentissage

Pour pouvoir prétendre à un subside, les réseaux d’apprentissage doivent satisfaire à une série de conditions :

  • 10 organisations minimum du même secteur ou de la même chaîne de valeurs participent au réseau d’apprentissage.
  • Le réseau d’apprentissage rassemble une série de projets pilotes dans lesquels des entreprises développent un système pour la gestion des chaînes durable et effectuent un processus du devoir de diligence.
  • Le réseau d’apprentissage implique des parties prenantes diverses.
  • Le réseau d’apprentissage réalise à la fin du projet un guide pratique pour le secteur.
  • Le réseau d’apprentissage formule des recommandations à l’intention des autorités.

Un jury d’experts externes sélectionnera les meilleurs projets. L’appel à projets dispose d’un budget maximum de 250.000 euros.

Les fédérations sectorielles peuvent déposer une proposition de projet, à l’aide
du formulaire de demande, auprès de l’IFDD pour le 17 mai 2021 au plus tard.

Plus d’infos : contact@fido.fed.be

A propos de l'auteur

Benoît MINET

Conseiller RSE et Chargé de Communication