Business Uniting Talents 2030 : les entreprises s’engagent pour la diversité ethnique et l’inclusion

Business Uniting Talents 2030 : les entreprises s’engagent pour la diversité ethnique et l’inclusion

Salariés, entreprises et fédérations d’employeurs explorent la voie à suivre pour favoriser la diversité ethnique et l’inclusion sur le lieu de travail

Aujourd’hui, les salariés, les entreprises belges et les fédérations d’employeurs participant au projet Business Uniting Talents (BUT) 2030, lancé par le Fonds Prince Philippe avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin et de CSR Europe, se sont réunis dans le cadre d’une table ronde de haut niveau pour « Promouvoir l’action des entreprises en matière de diversité ethnique » en présence de Sa Majesté le Roi. L’événement a eu lieu entre 9h30 et 10h45 au Palais Royal de Bruxelles.

L’intérêt et l’engagement continus du Roi envers le projet – démontrés par des réunions avec les entreprises – ont été un moteur essentiel pour l’avancement de BUT2030.

Pendant cet événement, les participants ont partagé leur expérience dans le domaine de la diversité ethnique et discuté des prochaines étapes à franchir. Ils ont notamment analysé la manière dont les fédérations d’employeurs joueront un rôle clé pour encourager davantage d’entreprises à lancer des actions concrètes en faveur de l’égalité raciale. Cela a été exprimé dans la déclaration Way Forward ci-contre (volet « Téléchargements » à droite).

Les porte-paroles des groupes de ressources du projet BUT2030 ont présenté une série de recommandations pour favoriser la diversité ethnique et l’inclusion sur le lieu de travail aux PDG de AXA Belgium, Janssen Pharmaceutica, Engie Belgium, Port d’Anvers, Telenet, L’Oréal Benelux, Solvay, AGC Glass Europe et aux représentants de Federgon, Comeos, Febelfin, Agoria, FEB, Unisoc, Unia, Essenscia, VOKA et UWE.

L’implication personnelle du Roi, qui a animé cette table ronde de haut niveau, montre bien la pertinence sociale et économique du projet BUT2030 et des apprentissages développés par nos partenaires. Elle traduit une forte volonté de prendre des mesures concrètes pour remédier à la pénurie nationale de main-d’œuvre en favorisant l’inclusion culturelle.

Quelques déclarations marquantes :

Olivier de Wasseige, Administrateur délégué de l’UWE : « L’Union Wallonne des Entreprises et les fédérations membres sont convaincues de la grande valeur ajoutée que peuvent apporter l’inclusion et de la diversité ethnique dans les entreprises. Celles-ci ne peuvent que contribuer à enrichir le fonctionnement de nos entreprises tout en réduisant les inégalités et en contribuant à offrir une protection des personnes les plus vulnérables. La cadre méthodologique proposé par le projet BUT2030 permettra, sans aucun doute, à l’UWE, de sensibiliser efficacement ses parties prenantes à l’importance de la diversité ethnique et de l’inclusion pour la croissance de nos entreprises ».

Ilham KADRI, PDG de Solvay : « Pour avoir un impact réel, nous devons traiter la diversité et inclusion ethniques avec le même sentiment d’urgence que le changement climatique. Une collaboration étroite entre entreprises, ONGs, associations professionnelles et employés est indispensable afin de mener à bien cette transformation culturelle. Unissons-nous pour créer ce changement ».

Stefan CRETS, Directeur exécutif de CSR Europe : « Promouvoir la diversité ethnique est un enjeu qui nous rassemble : les entreprises bénéficieront d’un vivier de talents élargi, et notre société gagnera à se développer sur un socle social et économique solidaire et inclusif. Le projet BUT2030 fournit aux entreprises un cadre et une méthodologie uniques pour améliorer la gestion de la diversité. Son approche axée sur l’action favorise un engagement efficace avec les employés et les parties prenantes ».

Monica DE JONGHE, Directrice générale de la FEB : « La FEB et ses fédérations membres jouent un rôle clé dans la sensibilisation des employeurs à l’importance de la diversité et de l’inclusion (D&I). Chaque secteur est confronté à des défis différents. Ce sont donc les professionnels de chaque secteur qui sont les mieux placés pour évaluer les mesures à prendre pour promouvoir et améliorer la diversité et l’inclusion. La FEB souhaite étendre ces bonnes pratiques et inspirer tous les secteurs à travailler sur la diversité et l’inclusion ».

 

A propos de l'auteur

Benoît MINET

Responsable Communication