Sections
Vous êtes ici : Accueil Presse Communiqués de presse Stagner ou croître ? 20 mesures pour booster l’économie wallonne avant la fin de la législature !
Actions sur le document

Stagner ou croître ? 20 mesures pour booster l’économie wallonne avant la fin de la législature !

Par Yves-Etienne Massart - — 13/10/2017 08:30

13 octobre 2017 - Le constat ? La Wallonie continue de plafonner à 80% du PIB moyen européen. Malgré cela, certains choisissent l’immobilisme, alors que la situation est intenable à moyen et long terme. On ne peut pas continuer à partager de la richesse qu’on ne crée pas !

Le gouvernement wallon a annoncé le changement et une accélération des réformes nécessaires. L’UWE a donc saisi la balle au bond et a présenté son plan de mesures au Ministre-Président avant de rencontrer les différents membres du gouvernement. Le premier accueil est favorable.

Les entrepreneurs et les entreprises veulent la croissance. La croissance de leurs entreprises, au bénéfice de l’emploi, au bénéfice de toute l’économie wallonne et donc de tous les Wallons.

Pour se développer, les entreprises doivent d’abord compter sur elles-mêmes. Mais elles doivent aussi être soutenues par des politiques qui maximisent leurs efforts.

Comment ? En se concentrant sur 5 domaines : favoriser la croissance des entreprises, miser sur le numérique, mettre enseignement et formation en adéquation avec les besoins des entreprises, développer une vraie stratégie en matière d’énergie et développer des infrastructures améliorant la mobilité.

Avec quels objectifs ? 20 mesures sur le court terme et... du concret ! L’UWE n’a retenu que des mesures applicables en 18 mois et dont les résultats sont mesurables et/ou livrables !

Pourquoi ? La Wallonie a besoin de davantage d’entreprises de taille plus significative (100 à 400 personnes). La priorité doit dont être de favoriser la croissance des entreprises existantes à fort potentiel de croissance ou la naissance de nouvelles entreprises.

Les besoins ? Ils sont connus : une main d’œuvre de qualité (formation), des programme d’aides spécifiques et bien ciblés, une administration efficace, le défi de la transition numérique, une énergie à un prix compétitif.

L’UWE demande donc au Gouvernement Wallon une stratégie à moyen terme, mais aussi des objectifs à court terme : c'est-à-dire réaliser 20 mesures concrètes avant la fin de la législature. Certaines mesures sont tellement concrètes qu’elles consistent simplement en l’application de ce qui existe déjà. C’est le cas pour de nombreuses mesures du contrat de gestion du Forem. 

Plus globalement, l’UWE veut une économie forte pour une Wallonie forte. Une économie forte c’est :

  • Une économie où les entrepreneurs ne craignent pas d’oser.
  • Une économie où les start-up ont confiance et grandissent.
  • Une économie qui garde les centres de décision des firmes et leurs centres de recherche.
  • Une économie attractive pour les investisseurs étrangers.
  • Une économie où règne la paix sociale.
  • Une économie dont les structures publiques sont simples et lisibles.
  • Une économie où l’administration est efficace et partenaire
    du monde privé.

Retrouvez le détail des 20 mesures via l'onglet "Voir aussi" à droite