Sections
Vous êtes ici : Accueil Presse Communiqués de presse Point conjoncturel : «Nouvelle progression de l’activité en Wallonie»
Actions sur le document

Point conjoncturel : «Nouvelle progression de l’activité en Wallonie»

Par Yves-Etienne Massart - — 25/10/2017 10:30

25 octobre 2017 - L’enquête UWE menée auprès des chefs d’entreprise wallons donne un message clair : l’activité économique wallonne se renforce. Cette tendance se confirme par la bonne orientation de plusieurs facteurs : le climat des affaires européen, la croissance des échanges commerciaux, la hausse de l’emploi, l’augmentation du pouvoir d’achat et donc de la consommation. Néanmoins, le raffermissement de la croissance wallonne peut être entravé par le manque de main-d’œuvre qualifiée et le prix de l’énergie. Il est donc impératif que des mesures soient prises pour atténuer ces deux points noirs.

Bonnes perspectives pour l’activité économique wallonne…

Notre enquête semestrielle auprès des chefs d’entreprise wallons a dévoilé des résultats très encourageants. Les quatre indicateurs principaux indiquent une tendance à la hausse : les perspectives d’activité, d’exportation, d’investissements et d’embauche pour les 6 prochains mois. Un tel niveau dans le solde des réponses n’avait plus été observé depuis l’année 2007, pic de la dernière phase d’expansion de l’économie wallonne.

… soutenue par les exportations…

La bonne tenue de l’environnement économique international et plus particulièrement de la Zone Euro devraient booster les exportations wallonnes. On peut, à ce propos, souligner que le climat des affaires chez les deux principaux partenaires commerciaux de la Wallonie, la France et l’Allemagne, qui représentent plus de 40% des exportations wallonnes, se trouvent à un excellent niveau.

… et enfin par la demande intérieure.

Le renforcement de la croissance sera également soutenu par une progression continue des dépenses des ménages, poussées à la hausse par la croissance de l’emploi. La confiance des consommateurs affiche un niveau historiquement élevé grâce à une meilleure perception de l’avenir (notamment de l’emploi et du chômage) ainsi que par une amélioration de leur situation financière. Pour les mêmes raisons, et aidés encore par des taux d’intérêts faibles, les investissements des ménages dans la construction se raffermissent aussi.

Un autre résultat marquant de l’enquête UWE auprès des entrepreneurs wallons est la hausse de l’embauche sur les 6 derniers mois et les perspectives tout aussi souriantes pour les 6 prochains mois. Cette hausse est la conséquence logique des meilleures perspectives d’activité, mais peut-être pourrait-on y voir aussi les premiers effets des différentes mesures politiques de réduction des charges salariales (tax shift et réductions ciblées).

Une croissance économique en nette progression

Au vu de ces bons indicateurs, la croissance économique wallonne devrait faire jeu égal avec le reste du pays, c’est-à-dire 1,7% en 2017 et 1,8% en 2018. Cette croissance arrive progressivement au rythme de croisière que la Wallonie a connu lors de sa dernière période de croissance (2000-2008), à savoir de 1,9%.

Des mesures urgentes  en matière de politique énergétique, d’emploi et de formation
Néanmoins, ces belles perspectives sont menacées par certains freins qui pourraient empêcher les entreprises de profiter de cette dynamique : la problématique du prix de l’énergie et le manque de main-d’œuvre qualifiée. Notons que ces deux thématiques se retrouvent dans les 20 mesures que l’UWE estime devoir être prises avant la fin de la législature et qu’elle a récemment présentées au Ministre-Président wallon.

Le prix de l’énergie a été mentionné par beaucoup d’entrepreneurs dans la section « commentaires » de notre enquête. La Wallonie connaît un véritable handicap compétitif dans le domaine énergétique par rapport à la Flandre et aux trois pays frontaliers.

Le deuxième frein relevé dans ce point conjoncturel est encore une fois le manque de main-d’œuvre qualifiée. Dans une région comptant 230.000 demandeurs d’emploi, il est interpellant que les entreprises peinent à trouver les collaborateurs qu’elles recherchent. Plus que jamais, l’action du FOREM dans le domaine de la formation et l’accompagnement des demandeurs d’emploi s’avère donc cruciale pour l’avenir économique de la région.

 


Tableau de synthèse des prévisions

  2012 2013 2014 2015 2016 Prévision
2017
Prévision
2018
Monde(2) 3,5% 3,5% 3,6% 3,4% 3,2% 3,6% 3,7%
Wallonie -0,6% -0,8% 1,4% 0,9% 1,1% 1,7% 1,8%
Belgique 0,1% -0,1% 1,6% 1,5% 1,2% 1,7% 1,9%
États-Unis(1) 2,2% 1,7% 2,4% 2,6% 1,6% 2,2% 2,3%
Zone Euro(1) -0,9% -0,3% 1,2% 2,0% 1,8% 2,2% 2,1%
(1) Prévisions Commission Européenne (2) Prévisions FMI

 


À propos du point conjoncturel de l’UWE:

  • Le «Point Conjoncturel» paraît deux fois par an, au printemps et en automne. Il synthétise les dernières évolutions conjoncturelles de l’économie wallonne, replacées dans le contexte international. Des données statistiques confrontées au terrain, puisqu’elles sont étayées par une enquête conjoncturelle menée auprès des entreprises wallonnes.

  • Le «Point Conjoncturel» (12 pages) est disponible en version papier sur simple demande (010/47.19.44) ou via le formulaire de commande en ligne, et en format électronique (PDF)
    via l'onglet "Voir aussi" à droite
    .