Sections
Vous êtes ici : Accueil Economie Entreprise News Réforme des aides de premier niveau en Wallonie
Actions sur le document

Réforme des aides de premier niveau en Wallonie

Par Didier Paquot - — 16/03/2017 15:38

Ce 9 mars, le gouvernement wallon a présenté la plateforme numérique, www.chèques-entreprises.be, qui centralise la gestion des aides de premier niveau, c’est-à-dire des aides directes aux PME d’un montant plafonné à quelques dizaines de milliers d’euros.

Ces aides, auparavant dispersées dans différents mécanismes et structures, sont maintenant octroyées sous la forme de 11 chèques électroniques qui permettent de financer des prestations liées au besoin de l’entreprise, à son degré de développement et de maturité :

  • Création d’activité (chèque formation création d’entreprise, chèque coaching à la création de start-up et chèque conseil à la création de start-up) ;
  • Innovation (chèque consultance stratégique, chèque énergie, chèque excellence opérationnelle, chèque propriété intellectuelle, chèque technologique) ;
  • Digitalisation (chèque transformation digitale et politique de cybersécurité) ;
  • Internationalisation (chèque développement international) ;
  • Transmission (chèque transmission).

Chaque PME peut disposer, sur la plateforme numérique, de son propre portefeuille d’aides et peut bénéficier jusqu’à 200.000 euros d’aides publiques sur 3 ans, sous forme de chèques. Les porteurs individuels de projet, quant à eux, peuvent compter sur un maximum de 37.500€ sur 3 ans également.

L’Union Wallonne des Entreprises se félicite de cette réforme car elle répond à trois de ses préoccupations souvent exprimées ces dernières années :

  • La simplification et l’harmonisation des différents mécanismes aides vers plus de clarté et de rapidité d’octroi.
  • La digitalisation des procédures (demande, octroi et paiement), notamment par la dématérialisation de formulaires devenant «intelligents», c’est-à-dire pré-remplis avec les informations que l’entreprise ne devra plus fournir ou seulement une fois.
  • L’application du principe de confiance sur l’opportunité de la demande d’aide (avec un contrôle a posteriori et non a priori).

En conclusion, la plateforme www.chèques-entreprises.be permet à l’administration d’accélérer les délais de traitement et  le paiement de ces différentes aides.