Projet de Schéma de Développement du Territoire : l’UWE rend son avis

Projet de Schéma de Développement du Territoire : l’UWE rend son avis

Ce 4 décembre, l’Union Wallonne des Entreprises a déposé son avis sur le Projet de Schéma de Développement du Territoire dans le cadre de l’enquête publique qui lui était consacrée.

L’UWE se réjouit de l’initiative du Gouvernement wallon de réviser le SDER de 1999 qui n’était plus réellement en phase avec les réalités et les défis du XXIe siècle.

La Wallonie est dans une situation qui s’améliore mais qui reste fragile. Son niveau de développement économique doit encore s’améliorer. En outre, des échéances institutionnelles et des défis conséquents (démographie, vieillissement, énergie…) s’imposent et doivent être gérés. Le territoire est par nature le lieu de gestion de ces défis. En tant qu’outil d’orientation de la politique territoriale régionale, le SDT a donc un rôle majeur à jouer en tant qu’un des outils de gestion de ces défis et échéances.

Sachant que seul un développement économique solide peut apporter les réponses et les moyens aux politiques qui doivent et devront être mises en œuvre dans ce cadre, l’UWE estime que, dans le SDT, il faut dès lors être particulièrement attentifs aux objectifs portant directement ou indirectement sur ces questions et prendre pleinement la mesure de leur niveau de contribution réelle et directe au développement régional.

Faciliter le développement économique (création, développement et accueil d’entreprises sur le sol wallon) doit dès lors être une priorité du SDT tout en veillant bien entendu à une gestion parcimonieuse et respectueuse de notre territoire régional. C’est largement dans ce sens que l’UWE a rédigé son avis.

Sur la méthode, il nous paraît qu’un texte comme celui du SDT doit certes contenir des balises mais il doit surtout être un document suscitant l’initiative et l’enthousiasme que ce soit auprès des demandeurs mais aussi auprès de toutes les autorités qui auront à en encadrer la mise en œuvre.

L’UWE insiste donc également dans son avis sur le soutien à l’initiative mais aussi sur les mesures devant, dès son adoption, être étudiées afin d’en assurer l’opérationnalité.

La question de l’opérationnalité est centrale pour les entreprises car plusieurs mesures phares du SDT nécessitent des précisions, des compléments légaux et des mesures d’accompagnement mais aussi des nuances.

Nous pensons principalement à des mesures très positives (200 hectares destinés à l’activité économique, constitution d’une réserve permanente de terrains stratégiques, reconversion de 100 ha par an de friches d’ici 2030…), à des mesures fortes dont nous pouvons partager l’objectif global mais dont la mise en pratique suscite de nombreuses questions (fin de l’artificialisation des terres) ou encore à des points qui méritent des évolutions (place et développement de l’économie traditionnelle sur le territoire, lien avec les procédures de permis, articulation avec les régions voisines et les autres plans du Gouvernement Wallon…).

L’avis de l’UWE sur le SDT peut être téléchargé ICI ou via le volet « Documents joints » à droite.