L’élaboration du pacte énergétique sera la tâche des prochains gouvernements

L’élaboration du pacte énergétique sera la tâche des prochains gouvernements

30 mars 2018 – La FEB, VOKA, BECI et l’UWE n’ont pas encore pu examiner les textes définitifs sur le fond, mais le gouvernement fédéral est entre-temps parvenu à un accord sur le pacte énergétique dont le maître mot est « monitoring ». Dans le débat sur l’énergie, trois éléments ont toujours été essentiels pour les organisations patronales : la sécurité d’approvisionnement, la maîtrise des coûts (e.a. via une norme énergétique) et la réduction des émissions de CO2. «Nous allons étudier en détail quelle réponse est apportée à ces trois niveaux», réagissent les organisations d’employeurs.

Les quatre organisations patronales ont toujours mis ces trois principes en avant pour ne pas hypothéquer le développement du tissu économique et la transition énergétique à venir. Le maintien d’une capacité nucléaire limitée et temporaire après 2025 ainsi que le développement accéléré de capacités gazières supplémentaires faisaient partie de l’équilibre réalisable entre ces trois critères. L’exercice de monitoring doit maintenant être réalisé sérieusement et rapidement afin que les gouvernements puissent prendre les bonnes décisions sur la base de toutes les informations pertinentes.

«Il était important de déminer ce dossier sur le plan politique, ce qui vient d’être fait. Nous allons analyser soigneusement les détails de cet accord, car sa mise en œuvre requiert beaucoup de travail et va soulever de nombreuses questions. Une chose est claire : nous n’accepterons pas que la sécurité d’approvisionnement ou le prix de l’énergie pour notre tissu économique soient mis à mal», déclarent la FEB, VOKA, BECI et l’UWE.

 

L'élaboration du pacte énergétique sera la tâche des prochains gouvernementsContacts :

  • BECI : Jan De Brabanter 0499/58.88.45
  • UWE : Yves-Etienne Massart 0476/45.01.33
  • VOKA : Tom Demeyer 0472/84.15.99
  • FEB : Bart Croes 02/515.08.77