Le Private Equity génère du capital ainsi qu’une solide expertise

Le Private Equity génère du capital ainsi qu’une solide expertise

Le Private Equity est une activité en plein essor avec une augmentation de près de 80 % en termes de volume ces dix dernières années. Au niveau mondial, les fonds de Private Equity sont actionnaires dans près de 13.000 entreprises, ce qui représente plus de 20 millions d’emplois et ce, alors même que la bourse semble susciter moins d’intérêt.

En d’autres termes, de plus en plus d’entreprises trouvent dans le Private Equity une solution pour leurs besoins en capitaux. Le capital privé intervient ainsi à chaque étape du cycle de vie et l’accent est placé sur le partenariat avec l’entreprise et sur la création active de la valeur ajoutée.

Pour expliquer cette tendance, une des raisons avancées tient au fait que les possibilités d’expérimentation et d’innovation avec du capital privé sont plus nombreuses. « Les spécialistes du Private Equity analysent en continu toute une série d’entreprises, ce qui leur procure un bilan optimal des bonnes pratiques dans divers secteurs », commente Els Degroote, Assoxiée Transactions chez EY. Les fonds de Private Equity mettent leurs connaissances à la disposition des entreprises dans lesquelles ils détiennent des parts. Ils ont en effet tout intérêt à ce que ces entreprises soient performantes et ils misent dès lors sur un partenariat solide.

« Pendant ce temps, on assiste à la naissance d’une spécialisation, poursuit Els Degroote. Certains fonds se concentrent sur des secteurs spécifiques : IT, healthcare… D’autres se spécialisent dans le soutien de la croissance ou l’internationalisation ». Les fonds exploitent ces spécialités en tant qu’avantage concurrentiel. « Un capital important est aujourd’hui disponible, mais ce sont l’expertise et l’expérience qu’un fonds lui associe qui font la différence au final. Cela fait du Private Equity une voie que davantage d’entreprises devraient envisager, estime Els Degroote , alors que, trop souvent, elles se demandent ce qu’un fonds de Private Equity peut leur rapporter et dressent ainsi des barrières ».

Découvrez l’entièreté de l’entretien avec Els Degroote ainsi que
ses précieux conseils en matière de Private Equity, sur www.ey.com.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Marie-Laure MOREAU (04/273.76.43, marie-laure.moreau@be.ey.com)

Categories: Economie